Céline SPV au CI de Petite-Rosselle

« J’ai trouvé ma place, mais j’avoue que « dans ce milieu masculin, les femmes doivent sans cesse faire leurs preuves ».

« Cela reste un métier d’hommes, commente la jeune femme. Même si les choses ont beaucoup changé depuis plusieurs années, certains clichés ont la vie dure et reviennent régulièrement, atténués, sous forme de blagues. » Il arrive que les victimes se sentent un peu plus rassurées en voyant une femme. Elles dialoguent un peu plus. C’est sans doute lié à une certaine image de la femme », analyse-t-elle.

« Aujourd’hui, je mesure ma chance de pouvoir assouvir une passion. »

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s